Menu
Page d'accueil
Partager :

Le budget communal 2015

Un budget 2015 contraint, mais sans pression fiscale pour les Montagnards.

Le Budget communal 2015

Pour ce nouvel exercice budgétaire, la Ville doit faire face simultanément à la baisse des dotations de l'État et au financement, dans le domaine de la Jeunesse et de l'Éducation, de la pérennisation de la réforme des rythmes scolaires.

Ainsi, le premier budget du mandat traduit la volonté de la municipalité d'élaborer ses orientations budgétaires de manière pluriannuelle et de maintenir les marges de manœuvre nécessaires au développement de la Ville, autour de 5 critères :

  • maintenir le gel des taux des impôts locaux,
  • maîtriser les dépenses de fonctionnement et maintenir un service public de qualité,
  • conserver une capacité d'autofinancement pour des investissements futurs,
  • adapter le volume des investissements pour tenir compte de la capacité de financement de la collectivité,
  • ne pas recourir à l'emprunt.

Image 7

Les charges de personnel prévues représentent un montant de 3 261 426 €. Les principaux efforts en matière de masse salariale ont été effectués, ces dernières années, sur le domaine Éducation Enfance Jeunesse, notamment avec la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Près d'un agent sur deux travaille aujourd'hui dans les écoles, les restaurations ou à destination du public « enfants ».

Image 6


Fonctionnement

Les dépenses

Les crédits alloués aux services ont été maintenus au niveau de 2014. Les efforts de gestion permettent de maintenir une épargne brute de 690 133 € mais aussi les réserves prévues pour les dépenses imprévues, la dotation aux provisions pour risques et charges (gros travaux de restructuration des écoles Jules Verne et Jules Ferry).

Les recettes

La baisse des recettes réelles de fonctionnement (- 10 %) est essentiellement due à la diminution des dotations de l'État représentant une perte estimée à 110 000 €.
La recette au niveau des contributions directes de 2 609 448 € s'explique par la revalorisation légale des valeurs des bases locatives décidée par l'État conjuguée au dynamisme du territoire.

Investissement

Image 5

La situation financière permet de consacrer en 2015 une enveloppe de 465 704 € pour de nouveaux équipements, répartis en 4 domaines :

  • Achèvement des opérations déjà engagées : rénovations du Transfo et du Complexe Sport loisirs et aménagement du Parc de la mairie.
  • Mise hors risques ou remplacement de matériel défectueux : étanchéité du hall de la salle G. Brassens, renouvellement de la signalétique du cimetière, changement de la structure motricité du Multi-accueil, remplacement de la cabane à vélo de l'école Joachim du Bellay et renouvellement de matériels sportifs.
  • Priorité du projet de mandat : action foncière, renouvellement du plan informatique des écoles, études de la restructuration des écoles Jules Verne et Jules Ferry, acquisition de 2 mobil-homes et le projet de création d'un plateau multisports.
  • Équipement des services : modernisation des matériels, serveurs et logiciels métiers.



En savoir plus

La dette

Au 1er janvier 2015, elle s'élève à 1 402 655 € contre 1 781 608 € au 1/1/2014, soit une baisse de -21 %.

Les impôts

Le gel des taux maintient la fiscalité communale aux niveaux précédents :

· taxe d'habitation : 18,22 % ;

· taxe sur le foncier bâti : 24,57 % ;

· taxe sur le foncier non bâti : 72,41 %.

Haut de page