Menu
Page d'accueil
Partager :

Commémoration du 8 mai

M. le Maire tient à remercier toutes les personnes présentes lors de la commémoration du 8 mai : les habitants, la chorale des amis de la musique, les pompiers, le policier municipal, Jade du Conseil des Enfants, les élus municipaux…
Publié le mercredi 11 mai 2022

M. le Maire tient à remercier toutes les personnes présentes lors de la commémoration du 8 mai : les habitants, la chorale des amis de la musique, les pompiers, le policier municipal, Jade du Conseil des Enfants, les élus municipaux…

Le mot du Maire

La démocratie pour vaincre la guerre

L'an passé, avec Nathalie Cerf, élue à la citoyenneté et à la démocratie locale, nous avons cité nombre de guerres qui ont eu lieu depuis 1945 pour rappeler que, malheureusement, la fin de la seconde guerre mondiale, ce n'est pas la fin de la guerre et de ses atrocités.

Récemment encore, il y a eu la Lybie, la Syrie, le Yémen… L'an passé, quand nous nommions toutes ces guerres, c'était sans imaginer ce qui se passe aujourd'hui en Ukraine.

Suite à l'agression de l'Ukraine par la Russie, j'exprimais en conseil municipal mon soutien à toutes les populations qui sont les premières à subir les conséquences d'une guerre qu'elles n'ont pas souhaitées. J'exprimais également mon inquiétude devant le faible écho des discours pacifistes et revendiquai le fait d'être pacifiste. Je l'exprime à nouveau aujourd'hui, je suis pacifiste.

En préparant ces quelques mots, je me questionnais sur le meilleur moyen d'empêcher la guerre ou, pour le formuler d'une manière qui me convient mieux, je me questionnais sur le meilleur moyen de préserver la paix. Ce moyen, j'en reste persuadé, c'est la démocratie. Toutefois, je parle ici d'une démocratie qui ne se limite pas à l'élection à laquelle elle est parfois réduite. Des dirigeants arrivés au pouvoir démocratiquement ont engagé leur population dans la guerre : Hitler en est un parfait exemple. La démocratie au service de la paix c'est cette démocratie qui redonne aux populations le pouvoir d'agir et de décider.

Quelle population déciderait pour elle-même de s'engager dans la guerre ? Probablement pas les syriens, ni les russes, ni les ukrainiens, ni les français… Aucune population ne décide de la guerre pour elle-même. Aucune.

Fabien Gracia, Maire de La Montagne, 8 mai 2022

Les mots de Marianne Cohn, lu par Jade, élue du Conseil des Enfants

À l'occasion de la cérémonie, Jade a lu le poème Je trahirai demain, écrit par Marianne Cohn en 1943.

Poème lu par Jade - cérémonie du 8 mai

Le mot de Mme Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée chargée de la mémoire et des anciens combattants

JN 8 mai 2022 commémoration de la Victoire du 8 mai 1945

Commémoration du 8 mai
Haut de page